portfolio
  • Elizabeth Contal Création

    Créatrice de bijoux depuis plus de vingt-cinq ans sur la Côte d'Azur, cette business-woman emblématique de sa région à fait appel à mes services pour re-designer son espace de vente à Nice carré d'Or, ainsi que l'identité visuelle print et web

    Femme aux nombreuses facettes, Elizabeth Contal est avant tout une pionnère au service des autres.
    Apportant son savoir-faire et dynamisant ses créations par la vibration des cristaux, il fallait créér une identité qui apporte cet approfondissement de soi via une certaine spiritualité.
    C'est pourquoi j'ai pensé à la conception de

    "cartes d'identités minérales"




    La Chambre de Cristal



    Pour aller plus loin dans l’expérience de cette thérapie douce,
    Elizabeth Contal a créé dans sa boutique à Nice une chambre aux murs parés de 800 cristaux, un espace de détente et de calme profond.
    Lové dans un fauteuil relaxant et immergé dans l’ambiance d’une couleur amplifiant le reflet des cristaux et choisie selon notre sensibilité, les 45mn de relaxation sont rythmées par une méditation enregistrée.

    Autour des cinq sens, la voix d’Elizabeth guide un travail de pleine conscience sur nos chakras et amplifie les vertus thérapeutiques du Crystal qui procure harmonie.
    Cette reconnexion avec soi se poursuit au-delà de l’expérience in-situ.
    La « pierre-compagne » choisie instinctivement et gardée avec soi durant la séance nous est offerte, prolongeant ainsi le bienfait de ses vibrations.

    Le sens de l’élévation et du partage qui émane de la boutique d’Elizabeth Contal trouve son apogée dans sa Chambre de Crystal inédite. Vouée à nous ressourcer grâce au pouvoir millénaire des pierres, elle offre une expérience inédite dans la recherche de sérénité.

    Visiter la page
  • Djerbahood mag

    Djerbahood, c’est quoi ?
    Après le succès du projet  « Tour Paris 13 », la galerie parisienne Itinérance, dirigée par Mehdi Ben Cheikh, est de retour avec un projet d’une autre envergure, cette fois ci dans le bassin méditerranéen, loin de l’effervescence de la métropole.
    La galerie Itinérance, depuis 2004, s’est lancée le défi de devenir un lieu incontournable du Street Art; et c’est plutôt réussi. Regroupant des artistes de toutes nationalités, et de renommée internationale, leurs projets s’inscrivent dans la valorisation du tissu urbain, et dans une bataille de légitimation de l’art de rue. Au sud de la Tunisie, région encore sous le joug post-printemps arabe, les initiatives culturelles sont très peu nombreuses.
    Alors sur l’Île de Djerba, dans la ville d’Erriadh, un véritable musée à ciel ouvert a vu le jour: 150 street-artistes de 30 nationalités différentes ont investi les murs blancs typiques de l’architecture traditionnelle djerbienne.
    Et Waou, on en a plein les yeux !


    PROJET:


    Le nom de l’événement, Djerbahood, s’impose spontanément aux organisateurs à la suite de l’installation des lettres The Hood (terme anglais très familier, parfois utilisé pour désigner un quartier) par Rodolphe Cintorino à l’entrée du village tunisien d’Erriadh sur l’île de Djerba, autrefois appelé Hara Sghira, soit « petit quartier » en arabe. Les 250 œuvres réalisées par les artistes participant au projet mobilisent plus de 4 500 bombes de peinture et regroupent à la fois des œuvres individuelles et des collaborations. À ciel ouvert, Djerbahood est une expérimentation de ce que pourrait être un musée du mouvement Street Art : conçu dans le respect des normes muséales classiques avec une lumière, une scénographie et un parcours, il se démarque des festivals d’art urbain. Selon le quotidien tunisien Le Temps, il s’agit d’une aventure artistique unique dans l’univers de l’art urbain, un mouvement « en effervescence dans un pays en devenir » selon Mehdi Ben Cheikh, fondateur de Djerbahood et directeur de la Galerie Itinérance de Paris.

    LE TEASER DE L’ÉVÉNEMENT:


    Au détour de ruelles blanches et bleues, d’enfants en vélo, de mobylettes, de bougainvilliers, et d’une population locale un peu dubitative, on découvre sur les murs des œuvres complètement intégrées au lieu choisi.
    Avec des artistes comme C215, El SEED, Herbert Baglione, Know Hope …  il ne s’agit pas uniquement de peindre ou de bomber sur les murs, comme on pourrait le retrouver dans beaucoup d’endroits, il s’agit de réellement s’approprier le lieu et de jouer avec l’environnement qui nous entoure. En se servant des courbes, des couleurs, des formes d’une architecture loin de celle de Paris ou sa banlieue, on découvre le street art sous une autre dimension.
    Chaque œuvre s’inscrit non seulement dans la dimension du lieu, mais dans la culture locale. L’utilisation de l’arabe, ou de personnages rappelant les berbères du désert, tend à amplifier l’appropriation d’une culture loin de la nôtre…

    L’île de Djerba est connue pour son tourisme de masse, ses plages de sable fin, et une eau translucide à vous faire faire de la plongée alors que vous n’en avez jamais eu envie… Mais ce n’est pas seulement ça. Certes le tourisme y fait vivre une partie de la population locale, mais la zone touristique ne représente qu’une seule partie de l’Île, la ville de Midoune.
    Tout le reste vit au rythme tunisien, loin des shorts et des « crocs » … avec ses problèmes d’économie locale, les problèmes écologiques de l’île liés au tourisme, comme le non-traitement des déchets, l’immigration massive de libyens menant à une saturation du logement ou encore des problèmes inter-culturels, plus présents que jamais.
    Dépaysement garanti.


    Réalisation du magazine en utilisant les couleurs prises sur le site grâce aux outils AdobeColor et travail sur Indesign pour mise en page de l'ouvrage.

    En savoir plus...
  • Aikido Webdesign

    L’Aïkido est un art martial d’origine japonaise opposé à toute idée de violence et de compétition. Elle ne vise pas seulement la destruction de l’autre mais avant tout la construction de soi.

    Julien Bonnafoux, passionné d’Arts Martiaux, pratiquant depuis maintenant quinze ans, est emmené sur le chemin de l’Aïkido style Kobayashi par sa rencontre avec Sensei Robert Boudrez, 7ème Dan d’Aïkido, qui suivit Kobayashi Hirokazu pendant plus de vingt ans.
    J’ai été contacté pour réaliser l’identité visuelle ainsi que le site web de Julien, en y apportant cette touche de simplicité et d’élégance, représentative de cet Art Martial.

    Pour le site, il a été créé en collaboration avec les membres du collectif dont je fais parti, Adrien Pignet et Johann Moscardo.



    Création d'une vidéo de présentation où il a fallu que je me mette au jeu...




    Visiter la page
  • Vibe Festival

    Comme projet, je devais dynamiser une affiche représentative de leur prochain événement.
    Le concept fut de créer une affiche dynamique avec comme contrainte, de ne jouer qu’avec des formes géométriques.
    J’ai choisi des triangles qui, se rapprochant, forment la lettre «V» rappelant l’initiale du festival d’une manière presque abstraite, le «V» étant en construction, comme les pièces d’un puzzle se rassemblant.

    L'univers de la nuit, et tout se qui s'y reflétant, apporte ce concept de partage et d'ouverture.
    Au-delà des barrières communautaires qui font rage, c'est un combat de chaque jour que savoir nous réunir.
    La fête sert à nous rapprocher, nous pousser à partager un instant, ensemble, où nos instincts primaires reflètent notre nature d'abandon.
    Voici le voyage proposé par le "Vibe Festival".
    Un voyage des sens au travers du son.

    En savoir plus...
  • Bonté divine !

    Conception d'une campagne publicitaire à 360°.

    Avec réalisation:
    - Logotype + identité visuelle
    - Slogan
    - Campagne affichage Print et Web
    - Création spot publicitaire
    - Spot Radio



    `


    En savoir plus...